À la sortie du M2 parcours Genopath, les étudiants maitriseront la pratique expérimentale dans des domaines de recherche, aussi variés que la génétique, la biologie cellulaire, l'immunologie ou l'oncologie.

Le principal débouché des étudiants de cette spécialité sera la poursuite en thèse dans des écoles doctorales de l'Université Claude Bernard Lyon I (Biologie Moléculaire Intégrative et Cellulaire, Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation) ou d'une autre université française ou étrangère. Ceci leur permettra d'accéder, à moyen terme, à des postes de chercheurs, enseignants-chercheurs ou de cadre de la recherche mais aussi dingénieurs de recherche dans le secteur académique (CNRS, INSERM, Universités, INRA, CEA …) ou dans des structures R&D privées.

Indépendamment de la poursuite en thèse, les étudiants diplômés du M2 Genopath pourront s’investir dans des métiers d’ingénieur d’étude, dans le secteur académique ou les structures R&D privées, mais aussi comme chargés de mission ou responsables de la communication scientifique dans des agences de moyens ou d’évaluation.